Gossi souffre et l’état ferme ses yeux !

« Depuis plusieurs jours la cité des éléphants est en manque d’eau. La marre a tari. Les quelques points d’eaux existants de la localité sont dysfonctionnels et la population en souffre ».

Gossi est une commune du cercle de Rharous, le cercle plus enclavé de la région de Tombouctou.
Située à 160 Km de la région de Gao, la localité fait face à d’énormes difficultés depuis plusieurs mois en plus de son enclavement. Le manque d’eau, l’apparition de la rougeole et le manque d’assistance aux personnes déplacées sont entre autre le fardeau actuel de la commune.
Le manque d’eau a engendré le déplacement de plusieurs centaines de ménages vers d’autres horizons. Pour se faire entendre les jeunes de la localité ont organisé une manifestation pour réclamer de l’eau aux autorités et aux partenaires de l’état. Mais hélas aucune action de la part des autorités n’a été entreprise selon les dernières informations.

La SOMAGEP, impuissante face à la pénurie d’eau à Gossi !

Les jeunes de Gossi ont à plusieurs reprises tenté de résoudre le problème en interpellant la SOMAGEP par des manifestations. Ces tentatives sont restées vaines. Et les populations payent cache le lourd tribut depuis des semaines. Lors de la dernière manifestation on peut lire sur certaines pancartes : Gossi a soif ; on l’eau ; sans eau pas de vie…
Almou Ag Mohamed le Messie de Gossi.
Amane Imane « l’eau c’est la vie » en se servant de cette maxime Monsieur Almou Ag Mohamed décide de venir en aide à sa ville d’origine à travers un forage. Et il reste toujours beaucoup à faire à fin de servir les populations de Gossi d’une eau potable pour leur bien-être.
Pendant ce temps, la rougeole gagne du terrain dans la zone. Déjà on enregistre de cas de rougeole et si des dispositions ne sont pas prises, la maladie fera de ravage. Les parents des enfants sont inquiétés par la situation de la pandémie alors que la localité d’une part enregistre de centaines de personnes déplacées qui ont fui l’insécurité trouvant cantonnées aux alentours de la ville sans aucune assistance et d’une autre le manque d’eau.

Autorités, partenaires techniques et financiers de l’état, Organisations humanitaires, Gossi a urgemment besoin de vous avant qu’il ne soit trop pour sauver des vies !

Tombouctouinfos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Similaire