ENDA-Mali, dans la quête perpétuelle de la paix dans la région de Tombouctou.

 » La salle de conférence de l’institut des hautes études et de recherches islamiques de Tombouctou a abrité le Forum multi acteurs sur l’accord pour la paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger dans la région de Tombouctou ».

Pendant près d’une semaine une centaine de personnes ont participé au forum multi acteurs sur l’accord. Cette initiative de ENDA-Mali est financée par la coopération allemande à travers la GIZ, a regroupé toutes les couches sociales de la région de Tombouctou en vue d’apporter une réponse rapide à la mise en œuvre dudit accord.

Ainsi ce forum vise à favoriser l’appropriation de l’accord pour la paix et la Réconciliation et de contribuer à militer les facteurs de blocage liés au processus en promouvant le dialogue comme valeur de pacification, de cohésion, de stabilité à travers une compréhension saine de son contenu par tous les acteurs qui doivent construire et maintenir la paix dans la région de Tombouctou.

Les participants sont venus de tous les cercles de la région en vue de faire des propositions concrètes qui permettront d’aboutir à la mise en œuvre effective de l’accord.

Le ton des travaux a été donné par monsieur Aboubacrine Cissé maire de la commune urbaine de Tombouctou, suivi de l’allocution du coordinateur dudit projet Monsieur Oumar Maïga a détaillé le projet aux participants. Selon lui la participation des uns et des autres prouvent à suffisance le sens du patriotisme de la région de Tombouctou à la quête de la paix.

 » ENDA Mali n’aspire qu’à la paix comme plusieurs autre partenaires du Mali. La présence de tous les cercles démontre la volonté commune et suprême de faire de ce forum un canal pour l’aboutissement d’une paix durable et stabilité dans la région de Tombouctou » affirme le coordinateur.

Ce forum fut présidé par le directeur de cabinet du gouverneur de la région Monsieur Issiaka Bathily qui a salué l’initiative et à encourager les initiateurs à redoubler les efforts pour contribuer à sortir le pays de cette crise qu’il connait depuis 2012. Selon monsieur Bathily la région de Tombouctou fait face à plusieurs difficultés sécuritaires dont des assassinats ciblés, enlèvements des personnes, vols et viols, menaces de mort et séquestration d’où la nécessité de la mise en œuvre de cet accord.

 » Ce présente s’inscrit en droite ligne des priorités des plus hautes autorités du Mali. Ainsi la multiplication des cadres de concentration et d’échanges et tout autre cadre privilégiant le dialogue multi-acteurs pacifiques et pacifistes sont les seuls moyens d’aller vers la paix véritable, objet de nos prières et de nos aspirations légitimes « réplique le représentant du chef de l’exécutif régional.

Ce forum fut reparti en deux étapes de trois jours soit trois jours de formation de renforcement des capacités des participants sur l’accord et les trois autres jours par des débats d’échanges animés par des experts en la matière.

Cette initiative s’est déroulée du 12 au 17 décembre 2019 dans l’enceinte de l’institut des hautes études et de recherches islamiques de Tombouctou CEDRAB (Centre Ahmed Baba).

De: Mohamed AG Alher Dida

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Similaire

NOTE DU #M5_RFP POUR LA MISSION DE MÉDIATION DE LA CEDEAO SUR LA SORTIE DE CRISE AU MALI:

Le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a été enclenché pour obtenir la démission de Monsieur Ibrahim Boubacar Keita des fonctions de président de la République pour les raisons suivantes : son incapacité à résoudre la crise multidimensionnelle qui frappe le Pays : incompétence avérée, manque de leadership, et perte de […]