Tombouctou, Alfarouk est parti ?

 » la recrudescence de l’insécurité à Tombouctou prend une tournure inquiétante « .

Braquages, vols et assassinats sont devenus le quotidien des populations de Tombouctou.

Dans la nuit du dimanche à lundi un groupe de jeunes qui, aisément admiraient la nature sur les dunes à Abaradjou peu après le crépuscule ont été braqués par deux jeunes armés non identifiés qui opèrent sur une moto Sanily. Les victimes dépouillées de leurs et argent en plus de l’assassinat d’une des victimes.

Alkamiss tué à cause d’un chinois, téléphone, !

Au cours cette opération une des victimes a tenté de neutraliser un des braqueurs mais malheureusement la scène s’estmal déroulée, le braqueur qui détenait l’arme a criblé Alkamiss pour libérer son ami des mains de feu Alharis. Ainsi transporté d’urgence à l’hôpital régional de Tombouctou, Alharis perdu la vie suite à ses blessures.

La colère manifestée des jeunes.

Dans la même nuit de l’assassinat, les jeunes du quartier ont manifesté leur colère : ruelles barricadées, pneus brûlés et tentatives de cassage de certaines boutiques. Les rues étaient presque toutes vides, chacun se cherchait. Des familles de la communauté arabe ont pris refuge chez des voisins sédentaires pour éviter d’éventuelles représailles.

L’implication des jeunes leaders pour apaiser la situation.

Aux premières heures le cadre de concertation et d’actions des jeunes d’Abaradjou, les instances des jeunes et jeunes leaders communautaires n’ont pas hésité de prendre risque de faire aux manifestants pour calmer la situation chose qui n’a pas été facile. Mais finalement les manifestants ont pu être orienté un instant vers le chemin de l’accalmie qui durerait pas longtemps car ils ont repris les manifestants avec énergie ce lundi matin. Deux voitures et motos calcinées en plus de quelques biens détruits c’est le bilan des manifestations.

Ça continue !

Dans la nuit du lundi à mardi vers 20 heures, deux jeunes armés non identifiés viennent de déposséder un Monsieur de sa moto Sanily à Abaradjou secteur Milionki. Pourtant les FAMAs sont dans le périmètre de Madougou depuis le petit soir.
Dans la même journée deux des véhicules qui ont quitté Tombouctou ce matin ont été braqués par trois individus armés non identifiés à quelques encablures du fleuve. Selon une des victimes les passagers ont été dépouillés de tous leurs biens: argents, téléphones et autres objets. Aucune personne n’a été blessée ni tuée. Cependant les voyageurs sont arrivés tardivement à Konna, région de Mopti.

Alfarouk est-il définitivement parti et laisser ses fils sans aucune protection ?
Tombouctouinfos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Similaire

Les collectif des commerçants arabo-Touaregs de Tombouctou dans les rues de Tombouctou.

Le collectif des commerçants arabo-Touaregs a pris d’assaut le gouvernorat de la région de Tombouctou pour déplorer la situation sécuritaire dans la ville. Suite aux  événements malheureux survenus dans le quartier  Abaradjou, collectif des commerçants arabo-Touaregs de Tombouctou a manifesté son mécontentement vis à vis de la situation. Les marcheurs à pieds, sur motos et […]