Les populations de Tombouctou bravent la peur grâce au Festival du vivre ensemble.

 » Les populations de Tombouctou vivent dans une situation sécuritaire plus ou moins acceptable. Les patrouilles de l’armée se multiplient et les populations retrouvent peu à peu leur quiétude d’antan. Dans la même foulée se pointe le festival du vivre ensemble entre la peur et l’ambiance ».

Depuis 4ans la citée mystérieuse célèbre le festival du vivre ensemble. Cette année c’est la 4éme édition, une édition qui coïncide avec une accalmie acceptée de tous après les évènements du 19 septembre 2019. Mais la peur ne manque pas.

Au menu plusieurs activités s’y affichent, ateliers de formations, foire, visite guidée, dune littéraire et plages musicales. Pendant trois jours les populations de Tombouctou ont pleinement participé aux activités de cette édition parrainée par Monsieur Abdoul Magid Ag Mohamed Ahmed alias Nasser chef de la tribu Kel Antsar dont la présidence d’honneur a été confié au ministre Lassine Bouaré. Des délégations importantes ont foulé le sol de la cité de 333 Saints pour la circonstance. Il faut dire que les festivaliers sont venus de divers horizons du monde.

La cérémonie fut marquée par plusieurs interventions dont un cri de cœur du Directeur du Festival du vivre ensemble, Monsieur Salaha Maiga, pour faire appel aux partenaires. La cérémonie a été présidée par le chef de l’exécutif régional Monsieur Khoira Ag Ahmadou.

Entre la peur et l’ambiance, les populations priorisent l’ambiance!

Cette édition du Festival du Vivre ensemble s’est tenue dans le quartier Abaradjou, quartier considéré comme le plus dangereux de la ville. Pour cause les enlèvements de personnes et d’engins, braquages, vols etc. Malgré cette situation sécuritaire, les populations ont choisi de se vaguer vers le Festival. Sur le site comme aux alentours de la ville le dispositif sécuritaire est renforcé par les Forces Maliennes et partenaires pour permettre la réussite de l’évènement dont la Minusma qui est partenaire de cet événement depuis sa 1ére édition.

Selon Almoudou Cissé un habitant du quartier c’est un véritable espoir de quiétude de voir le quartier être fréquenté par des étrangers et le reste de la ville :
 » Je suis très content de voir les habitants de la ville venir dans mon quartier pour participer à ce Festival au monument de la paix. Ce quartier dont tout le monde a peur aujourd’hui redonne de l’espoir aux populations de Tombouctou à braver la peur et à s’amuser comme avant la crise de 2012″ ».

Le Festival du vivre ensemble, une affaire de toutes les communautés!

Ce festival dans ses objectifs se veut moyen de rassembler toutes les souches sociales de la région. Les communautés qui composent la région de Tombouctou ont fait preuve de bonne foi pour garantir une meilleure cohésion sociale et du vivre ensemble entre elles. De la musique aux ateliers de formation en passant par la visite guidée des sites touristiques, dune littérature et foire, les communautés ont conjugués ensemble leur volonté pour gagner ce pari. Placée sous l’insigne, l’utilité du patrimoine culturel dans la consolidation de la paix, cette 4éme édition était l’instant attendu par tous pour valoriser et sauvegarder le riche patrimoine culturel de Tombouctou dont chacun est protecteur.

Selon Fatouma Azahara, une participante, après la projection du film documentaire de l’UNESCO sur le patrimoine culturel de Tombouctou, le choix de ce thème est d’une grande utilité: ‘ Nous n’avons pas quelque de plus utile ou important que notre patrimoine culturel car aujourd’hui seul ce patrimoine peut nous réunir plus tout et ce Festival est un patrimoine « .

De grands artistes égayent le public.

Les nuits de ce festival ont été marquées par des plages musicales avec des artistes locaux comme la troupe Bouctou Jazz de Tombouctou; Kel Edjef de Kana; Ras-B le Génie..et des artistes de grande renommée comme Kader Tarhanine; Kankou Koyaté; Alkibar Junior de Niafunké et Ouled Taoudénit. Les populations ont pu bravé et évacué cette peur qu’elles vivaient au ventre grâce à cet événement.
Cette édition a permit de contribuer à la stabilisation dans la ville en terme de mobilité et de booster l’économie de la région à travers la foire organisée par les commerçants.

Du 17 au 19 Janvier les populations de Tombouctou ont magnifié leur intérêt pour ce festival afin de créer un climat d’espoir et de concorde dans la cité mystérieuse sans incident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Similaire

NOTE DU #M5_RFP POUR LA MISSION DE MÉDIATION DE LA CEDEAO SUR LA SORTIE DE CRISE AU MALI:

Le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a été enclenché pour obtenir la démission de Monsieur Ibrahim Boubacar Keita des fonctions de président de la République pour les raisons suivantes : son incapacité à résoudre la crise multidimensionnelle qui frappe le Pays : incompétence avérée, manque de leadership, et perte de […]