Diré, l’absence de l’Etat inquiéte les populations !

‘’ Les djihadistes montrent de jour en jour leur puissance dans le cercle de Diré sous le silence radio des autorités après plusieurs actes qui ont terrorisés les populations de la cité du blé’’.

Dans la nuit du mardi 12 novembre 2019 des individus armés non identifiés ont attaqué la ville de Diré. Cette attaque ciblait le camp de gardes et le commissariat de police de la localité. Les assaillants à bord des motos visaient la libération d’un de leurs, arrêté par les forces de l’ordre dans la journée du lundi allant au mardi selon un habitant.
Peu avant 22heures, les populations ont été privées de tout mouvement à cause des sommations à l’arme automatique. Les assaillants se sont d’abord attaqués en un premier temps au camp de gardes ensuite le commissariat de police pour non seulement libérer leur camarade mais aussi tous les autres détenus. Après quelques minutes d’affrontements, les forces de l’ordre ont fait appel au renfort qui a pris un peu du retard pour rejoindre les éléments sous la pression des assaillants qui s’exprimaient en peulh pendant l’attaque du commissariat de police.
Une quarantaine de minutes après, le renfort est venu de Goundam en appui aux hommes attaqués mais hélas aucune trace des présumés djihadistes qui ont laissé dernière eux un bilan de : Deux motos brulées, un véhicule du commissariat endommagé, une partie de la prison incendiée et prisonniers libérés. Pour l’heure une autre opération de recherche des prisonniers est en cours.
Dans la journée du mercredi un calme précaire revient dans la ville et les FAMas intensifient leurs fouilles et patrouilles dans la ville et ses alentours pour rassurer les populations.
A noter que la présence des djihadistes dans le cercle de Diré est remarquable à travers leurs actes précédents à Tindirma.
Selon un habitant joint par téléphone après les événements du 12 novembre 2019 : ‘’ Si les autorités n’occupent pas totalement le cercle de Diré. L’Etat risquerait de perdre le contrôle de cette localité. Pour se faire il renforcer le dispositif sécuritaire ‘’.


Source : Mohamed Ag Alher Dida.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Similaire

Appui aux femmes en situation d’urgence alimentaire à Tombouctou.

S’est tenue à Tombouctou dans le quartier Bellé-Farandi la cérémonie de lancement des opérations de transfert monétaire nutritionnel pour les femmes enceintes et allaitantes du programme de soutien au dispositif national de sécurité alimentaire ( PRESA) au commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) couplées à la distribution alimentaire gratuite programme alimentaire mondial ( PAM). Présidée […]

Le lancement des activités de la deuxième assemblée générale des communautés de culture Songhoy en mouvement IR GANDA à Tombouctou.

 » La Paix et la réconciliation au coeur des assises de la deuxième assemblée générale de Ir GANDA à Tombouctou ». La cité mystérieuse Tombouctou a eu l’insigne honneur d’organiser la deuxième assemblée générale des communautés de culture Songhoy en mouvement Ir GANDA du 27 au 29 décembre 2019 sur la place Sankoré et à l’institut […]