À HAMABANGOU, LES FEMMES REÇYCLENT LES DÉCHETS PLASTIQUES EN OBJETS D’ART.

L’initiative vient d’une battante, une visionnaire : Hawa Touré, présidente de l’association Gouna Tièrè*.

Partant du constat que les déchets plastiques se rependent comme une trainée de poudre dans la citée des 333 saints, ces femmes ont pris l’initiative de s’engager pour assainir leur environnement grâce au recyclage des ordures.

Elles transforment les déchets plastiques de tous genres en pavés, en objets d’art et de décoration.

Bien que simple, la technique reste fastidieuse, tant du point de vue de la chaleur que de la fumée toxique qui se dégage lors de la fonte.
Dans un premier temps, les plastiques collectés sont fondus dans un récipient posé sur le feu, à l’air libre. Le patte chaude obtenue est, ensuite, déversée dans des moules artisanales conçues à cet effet. Après séchage, le produit fini est prêt à être stocké. Pour la confection des objets d’art et de décoration tels que les chameaux, elles peuvent compter sur l’appui d’un jeune artiste plasticien : Harouna Touré pour le design des ossatures en fil de fer.

Grâce au réseau que les femmes de l’association Gouna Tièrè ont mis en place autour de leur projet, elles ont déjà pu collecter et transformer quinze (15) tonnes de déchets plastiques. Dans leur stock, elles disposent de plus de 5500 pavés, des centaines d’objets de décoration et une caravane complète de chameaux en plastique.

Pour décider ensemble des orientations à adopter, elles se réunissent tous les mardis dans la cour de la présidente. Chaque femme doit apporter un sac rempli de sachets plastiques.

L’association Gouna Tièrè qui existe depuis plus d’une dizaine d’année ambitionne de s’agrandir et de disposer de moyens plus conséquents afin de contribuer, aux mieux, à l’assainissement de la ville de Tombouctou.

Gouna Tièrè: Terme proche du mot français  »entrevue » ou  »regroupement »

#ÉquipeMédia_I4A
#Remerciements Youssouf Ag Ibrahim (Facilitateur)
#Redaction #MohamedDayfour
#Photos #AboubacarTraoré

One thought on “À HAMABANGOU, LES FEMMES REÇYCLENT LES DÉCHETS PLASTIQUES EN OBJETS D’ART.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Similaire